Les tribulations de la Française des jeux

Hébergement - Edition Dataxy 2004-2017

 

Présentation

Revue de presse: censure, manipulation, incitation des jeux aux mineurs, hasard hasardeux, bug informatique

Revue de presse: censure, manipulation, incitation des jeux aux mineurs, hasard hasardeux, bug informatique

 
 
 
 

Restez informé !


 

Les tribulations de la Française des jeux

Accueil
Sommaire Accueil

France24 fait parier sur le verdict du procès de Véronique Courjeault

 

Parier sur France24

 

Peut-on parier sur tout ?

France24 vient de franchir le pas franchi depuis longtemps par les bookmakers communautaires.

- quand Véronique Courjault sortira t-elle de prison ? en juin 2009, avant 2011 ...?
- citation directe ou sans-suite pour Julien Dray ?
- quel sera le montant des amendes prononcées contre les associations de la scientologie ? + de 4 M d'€ , - de 2 M € ...?
- quand démissionera le 1er ministre Fillon ?  juin2009, sept 2009, en 2012 ...?
- combien de députés et sénateurs seront présents au congrés de versailles ? - de 600, + de 700 ...?
 
A voir :
le site parier.fr, bourse d'échange de paris:  http://parier.fr et http://laboursedesparis.fr

A lire (pdf) :
"Le Syndicat National des Journalistes de RFI haussent le ton"    Communiqué SNJ RFI

A écouter (mp3) :
le commentaire de  David Abiker sur France-Info le 11/06/09


 

La Française des jeux se lance dans le poker

 

aucun scrupule à piéger le client l'addiction, une garantie au "réachat" l'actionnaire majoritaire Woerth le pdg Dignac

aucun scrupule à piéger le client
aucun scrupule à piéger le client 

La Française des Jeux s’allie à CyberArts pour le poker en ligne

La Française des Jeux (FDJ) prépare activement l’ouverture du marché des jeux en ligne prévue le 1er janvier 2010 en France.

Ken Arnold, président de CyberArts, a affirmé qu’il sera possible de jouer au poker en ligne sur le site de la FDJ dès l’ouverture du marché des jeux en France. Le logiciel devrait être accessible en argent virtuel, ou « playmoney » avant même l’ouverture du marché.

Ceci est le signal fort que l'on s'achemine vers une privatisation totale de la Française des Jeux.

Mais que penser des rumeurs de rapprochement avec le PMU ?

Les banquiers conseils planchent sur le dossier...


 

LudWin Group imprimeur

 

 

LudWin Group veut créer une imprimerie spécialisée dans les tickets de grattage

À condition de trouver un terrain d’entente avec La Française des jeux. P.-d.g.de LudWin Group (Paris), Yves Hémard a annoncé son intention de créer en France une imprimerie spécialisée dans la fabrication des tickets de grattage. Lui-même spécialisé dans le conseil aux opérateurs de jeux et dans la vente des produits liés à ce secteur, LudWin Group avait d’abord envisagé de créer cette unité en Chine. Avec la crise, le p.-d.g. du groupe a finalement décidé d’adopter une attitude citoyenne et d’apporter sa pierre à l’édifice hexagonal en proposant d’installer son usine en France.

À condition, toutefois, qu’il puisse rencontrer les dirigeants de La Française des jeux et s’accorder avec eux sur un « juste prix » des produits fournis. Yves Hémard a donc écrit au président de la République, Nicolas Sarkozy, représentant de l’actionnaire – La Française des jeux est une entreprise publique – pour lui faire part de son projet et lui demander de faciliter sa mise en œuvre. Aujourd’hui, faute de site spécialisé en France (ce type d’imprimerie a disparu en 2000 après la fermeture d’Oller), La Française des jeux fait imprimer ses tickets aux États-Unis.

Si Yves Hémard réussit à trouver un terrain d’entente avec l’entreprise publique, il installera son usine dans une région française plus touchée que d’autres par les difficultés économiques. « Nous avons les financements », souligne-t-il, avant de préciser que le projet montera en puissance par étapes et qu’il lui faudra investir une dizaine de millions d’euros pour une fabrication annuelle de 3 à 4 milliards de tickets. Et compte tenu de la situation actuelle, il ne devrait pas avoir de mal à recruter les 250 salariés nécessaires.

Rappelons que LudWin Group est aujourd’hui détenu par son Yves Hémard, Christophe Caye, et deux actionnaires extérieurs au monde des jeux.

Source: caractere.net

 

Le CSA demande à RMC de respecter l'interdiction de pub pour jeux de hasard

 

 

PARIS (AFP) — Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a demandé à la station de radio RMC (groupe NextRadioTV) de respecter la législation qui interdit à ce jour la publicité en faveur des sites de jeux de hasard et de paris en ligne.

Selon une décision publiée jeudi sur son site, le CSA précise dans son courrier que RMC a annoncé à plusieurs reprises la prochaine diffusion d'une nouvelle émission intitulée "Les Paris de RMC" consacrée aux pronostics sportifs "en partenariat avec le site de jeux et de paris en ligne Unibet".

Or, souligne le CSA, l'activité d'Unibet, un groupe suédois dont les activités dans le jeu ont rapporté 123,4 millions d'euros brut en 2008, "est illégale en France dans l'état actuel de la législation" qui interdit notamment les loteries et les jeux de hasard, à l'exception de ceux organisés par l'Etat français (Française des Jeux, PMU).

La publicité en faveur de ces activités est "également interdite" à ce jour, précise le CSA, qui demande à RMC de respecter la législation en vigueur.

Ce n'est que le 1er janvier 2010 que sera ouvert à la concurrence en France le marché des jeux sur internet.

De son côté, RMC souhaite dans un communiqué que tous les médias (audiovisuels, presse, internet), soient "traités sur un pied d'égalité".

"Constatant que la publicité en faveur des jeux en ligne autres que ceux organisés par l'Etat français fleurit sur Internet et se développe dans certains titres de presse", RMC, qui fait partie du groupe NextRadioTV présidé par Alain Weill, a décidé "d'ouvrir ses espaces publicitaires aux entreprises de jeux en ligne". La radio considère que "rien ne justifie la différence de traitement entre Internet et la presse, d'une part, et les médias audiovisuels, d'autre part, a fortiori dans un marché publicitaire sinistré pour les radios".

RMC demande au CSA de "bien vouloir la recevoir au préalable de toute décision qu'il pourrait être amené à prendre sur ce dossier".

Pour sa part, la radio Europe 1 (groupe Lagardère), qui avait diffusé le 17 avril un message publicitaire en faveur du site de paris sportifs et de jeux en ligne Betclic (installé à Malte et présent dans 12 pays européens), a fait l'objet le 21 avril d'une "mise en garde" du CSA contre le "renouvellement d'une telle pratique". La mise en garde est une mesure plus sévère que la simple lettre.

Enfin les quotidiens gratuits Directmatin et Metro France ont publié jeudi des pages de publicité sur le thème "Jouons libre avec BetClic". Pour sa part, Metro France avait déjà entamé en décembre 2008 un "partenariat de communication" sur les paris sportifs et le poker avec Unibet.

 

La Française des Jeux en prison

 


Avant d'affronter les terribles secteurs pavés de Paris-Roubaix et après avoir effectué un repérage du parcours, les coureurs de la Française des Jeux ont fait escale du côté de la prison de Valenciennes, révèle La Voix du Nord.

Six d'entre eux et Marc Madiot ont rencontré huit détenus de l'établissement qui participeront du 4 au 19 juin au Tour de France pénitentiaire, long de 2200 kilomètres entre Lille et le Stade Charlety à Paris.

Source : le Figaro

 

Accueil
Sommaire Accueil