Les tribulations de la Française des jeux

Hébergement - Edition Dataxy 2004-2015

 

Présentation

Revue de presse: censure, manipulation, incitation des jeux aux mineurs, hasard hasardeux, bug informatique

Revue de presse: censure, manipulation, incitation des jeux aux mineurs, hasard hasardeux, bug informatique

 
 
 
 

Restez informé !


 

Les tribulations de la Française des jeux

Privatisation
Sommaire Privatisation

Rapport d'informationTrucy - Commission des finances du sénat

 



Rapport d'information n° 58 (2006-2007) de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances, déposé le 7 novembre 2006

L'évolution des jeux de hasard et d'argent : le modèle français à l'épreuve

3. L'affaire Riblet

L'affaire Riblet oppose la FDJ à un particulier qui remet en question le système aléatoire22(*) de répartition des lots dans les jeux de grattage.

Les argumentations en attaque et en défense sont d'une telle technicité qu'ils sortent vraiment du cadre de ce rapport.

Plusieurs instances sont pendantes devant le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre, qui va avoir le privilège d'approfondir ses connaissances dans le domaine des jeux de hasard.

Compte tenu de la nature de certains propos de M. Robert Riblet dans la presse, la FDJ y a ajouté une plainte en diffamation.

Dans son désir de neutraliser l'assaillant, la FDJ a peut-être commis quelques maladresses au début de cette polémique, et ce par inexpérience de ce type de conflits ; si on ajoute à cela une ou deux indélicatesses internes, on aboutit à une « chicaya » bien dans le goût de notre temps.

Quelle que soit l'issue de l'affaire Riblet, la leçon à retenir (et celle-ci est tout à fait désagréable, on le comprend, pour les dirigeants de la FDJ), c'est que les opérateurs, fussent-ils puissants et convaincus de leur légitimité, sont néanmoins attaquables à tout instant par des particuliers persuadés de connaître ce métier mieux que ceux qui l'exercent, ou qui voient dans ces procédures le moyen de leur « tailler dans le lard ».


Source: http://cubitus.senat.fr/rap/r06-058/r06-05830.html#toc192


 

Ouverture et privatisation du marché des jeux en France

 

 


Eric Woerth présente le projet français de réglementation des paris en ligne

Explications et menaces pour le groupe Partouche et consors:

" .....ne pas persister dans l'illégalité, sinon pas d'autorisation......"

Source France Info

 

Idsud : une action "volatile"

 

 

13/06/08 18:22 Idsud : convocation à l'AG

Les actionnaires de la société IDSUD sont invités à participer à l'Assemblée générale Ordinaire qui se tiendra le vendredi 27 Juin 2008 à 10 heures
au Siège de la société, 3- place du Général de Gaulle, à Marseille.

L'avis préalable et l'avis de convocation comportant l'ordre du jour et les projets de résolutions ont été publiés au BALO du 26 mai 2008.

Les documents préparatoires à l'assemblée générale ordinaires sont disponible sur le site de la société à la rubrique "Information réglementée".

IDSUD a grimpé de nouveau de près de 20% ce vendredi dans un marché actif qui anticipe plus que jamais l'ouverture du tour de table de la Française des Jeux qui se profile à l'horizon... Rappelons que la petite société détient historiquement 2,6% du groupe de jeux public. Dans le cadre de l'évolution des textes régissant les jeux de hasard en France, une ouverture du capital est plus que jamais sur le tapis à l'initiative de l'Etat qui pourra it valider le processus dans les prochains mois.

13/06/08 17:09 Idsud : flambe sur le retour de la spéculation !

Idsud grimpe de nouveau de près de 20% ce vendredi à 32,99 euros dans un marché actif qui anticipe plus que jamais l'ouverture du tour de table de la Française des Jeux qui se profile à l'horizon... Rappelons que la petite société IDSUD détient historiquement 2,6% du groupe de jeux public. Dans le cadre de l'évolution des textes régissant les jeux de hasard en France, une ouverture du capital est plus que jamais sur le tapis à l'initiative de l'Etat qui pourrait valider le processus dans les prochains mois.

Rappelons aussi que la société a annoncé un résultat de 1,14 ME sur 2007, ainsi que des produits d'activités courantes de 4,18 ME. IDSUD a ainsi perçu 1.233,8 KE au titre des commissions sur les enjeux collectés des jeux, dits de lotos.

A partir de septembre 2008, IDSUD ne percevra plus les redevances sur les enjeux collectés (lotos, euro millions) : le c ontrat d'Emetteur arrivant à son terme. Sur l'exercice 2008 IDSUD comptabilisera l'équivalent de huit mois de commissions.

Un repositionnement dans le secteur des Jeux (jeux de hasard, d'argent et de paris), activité historique de la société, a été décidé récemment par le Conseil d'Administration. Ce développement se fera dans des pays étrangers. Des filiales ont et seront constituées au cours de l'année pour les besoins de cette activité.

22/04/08 18:56 Idsud : nouvelles orientations dévoilées

Idsud a annoncé le déploiement à l'international des activités jeux du Groupe, et confie le management opérationnel d'une filiale dédiée "Idgames" à Daniel Sparza, ancien Directeur marketing adjoint de la Française des Jeux et actuel administrateur indépendant d'Idsud.

Idsud conforte d'autre part son positionnement par un partenariat et une prise de participation dans LudWin Group codirigée par Yves Hemard (ancien Directeur général adjoint de la filiale internationale de la Française des Jeux - l'Internationale des Jeux) et Christophe Caye (ancien Business development director chez GTECH et Vice President, sales & marketing chez Scientific Games).

Basé à Paris, LudWin Group conseille et accompagne ses clients sur chacun des aspects de l'environnement du jeu d'argent, ponctuellement ou de manière suivie. Pour ce faire, la Société s'appuie sur des équipes plurid isciplinaires. LudWin fournit également une panoplie complète de services et de produits pour lesquels la Société réunit des partenaires qui ont en commun "d'avoir des produits fiables et reconnus, une longue expérience, une réputation indiscutable et de partager une même vision du marché du jeu d'argent".


06/03/08 10:22 Idsud : la Financière de l'Echiquier détient 8% du capital

Par courrier du 05 mars, la Financière de l'Echiquier, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré, à titre de régularisation, avoir franchi en hausse le 22 février, par suite d'une acquisition d'actions sur le marché, le seuil de 5% des droits de vote d'Idsud, et détenir pour le compte desdits fonds 64.438 actions représentant autant de droits, soit 6,78% du capital et 5,14% des droits de vote.

Par ailleurs, le déclarant a précisé détenir au 05 mars, pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, 76.000 actions Idsud représentant autant de
droits de vote, soit 8,00% du capital et 6,07% des droits de vote.

. . . . . . . .

Plus d'infos sur les événements et le parcours du titre : 
http://bourse.challenges.fr/action.hts?menu=action_news&id=FR0000062184,XX,28



Sources Finance Plus et Yahoo Finance


 

Privatisation
Sommaire Privatisation

Les tribulations de la Française des jeux